15. mars, 2015

L'Histoire du Pouvoir Magiques des Plantes

L'Histoire du Pouvoir des Plantes ..

Au Moyen-Âge, on comptait le Basilic parmi les « simples » magiques. Si l’on plongeait cette herbe dans de la rosée recueillie à l’aube, le jour de la Saint-Jean (24 juin), cette préparation aromatique éloignait les mauvaises influences de la maison. De nombreux récits comme celui-ci, au fil des âges, ont exalté le pouvoir des plantes. La réalité médicinale et le symbolisme ont construit la trame de la longue histoire du monde végétal avec l’homme. Le pouvoir des plantes et de la Magie n’en n’est qu’une facette.


Du règne végétal à l’encens

Rien n’équivaut au pur arôme de l’Oliban. Ses propriétés soulageantes, restauratrices et méditatives, sont facilement identifiables par n’importe quel de ceux qui brûlent cette résine mythologique.

La Magie des plantes est mentionnée pour la première fois dans une inscription égyptienne de la Onzième Dynastie. Le roi Salomon envoya une expédition à travers le désert jusqu’à la Mer Rouge et au pays de Punt (aujourd’hui l’Ethiopie) pour chercher des plantes et des aromates.
L’usage des herbes et des aromates se répandit rapidement dans tout le bassin méditerranéen. On développa des formules complexes à base de résines et de pâtes parfumées, qui servaient à enduire les corps ou à « honorer les dieux ».
Toujours dans l’ancienne Egypte, le dieu Râ était adoré au lever du soleil, avec la fumée de l’Oliban qui se consumait. L’Oliban, une gomme extraite d’un arbrisseau appelé « Boswalia Carteri » que les envoyés du roi Salomon avaient découvert au pays de Punt.
Le règne végétal, par cette caractéristique propre, l’odeur de la plante, a mis en œuvre un étrange pouvoir que toutes les sciences, dont la Magie, se sont accaparés.

Les immenses pouvoirs des plantes

L’odeur de la plante, après combustion, laissera toujours une empreinte magique, qu’elle soit bonne ou mauvaise.
Proclus, philosophe grec du Ve siècle après J.C., rapporte dans ses écrits, « De Sacrificiis et Magia », que les prêtres en mêlant diverses odeurs selon l’Art Divin, créaient des parfums uniques aux nombreuses vertus. Celles-ci disparaissaient si chaque composante était utilisée séparément.
Cela ne veut pas dire, que seul le parfum intéresse les Mages et les Sorcières pour la communication avec les forces naturelles invisibles. Dans le chamanisme aussi, qui n’est qu’une autre forme de Magie, on utilise les plantes comme un médium puissant.